Mauvaise nouvelle, le frelon asiatique est présent dans le Haut Bugey

La mauvaise nouvelle que nous attendions tous, c’est la présence de frelons asiatiques en Haut Bugey, à Montréal la Cluse.

Le nid a été découvert à la chute des feuilles, dans un lotissement. Les propriétaires n’ont pas remarqué sa présence avant, alors qu’ils ont souvent mangé sur leur terrasse située à une dizaine de mètres du nid. Le nid était dans un érable à environ 8 mètres de haut. J’ai été prévenu par Patrick Paubel, vétérinaire, qui est venu sur les lieux confirmer qu’il s’agissait bien de frelon asiatique.

Je suis tout de suite allé au rucher de Béard, où j’avais rechargé les pièges à frelon vendredi. Un frelon asiatique était pris dans un des pièges. Nous n’avions pas remarqué de prédation sur les ruches du rucher avant. Le rucher est à 4km à vol d’oiseau du nid.

Frelon asiatique trouvé dans un piège au rucher de Béard Géovreissiat

Le frelon asiatique trouvé dans un piège au rucher de Béard Géovreissiat, on voit bien les pattes jaunes caractéristiques.

Je me suis ensuite rendu à Montréal la Cluse, la police municipale et les pompiers étaient déjà là, les pompiers de Montréal, une équipe du pays de Gex qui avaient fait la formation frelon asiatique, puis les pompiers d’Oyonnax avec leur camion nacelle. Quelques apiculteurs de la section du Haut Bugey  m’ont rejoint. Aucun d’entre eux n’avait remarqué de présence ou de prédation sur ses ruches, pourtant proches du nid pour certaines.

L’intervention a été un peu compliquée, l’accès de la nacelle était gêné par de nombreuses branches qu’il a fallu couper.

J’ai pu faire quelques photos du nid avant l’intervention, très gros nid d’environ 70cm de haut.

Le nid dans un érable

Le nid dans un érable

Un zoom du nid, on voit bien l'entrée latérale en haut du nid, caractéristique des nids de frelon asiatique. L'entrée des nids de frelon européen est sur le dessous

Un zoom du nid, on voit bien l’entrée latérale en haut du nid, caractéristique des nids de frelon asiatique. L’entrée des nids de frelon européen est sur le dessous

Pendant l’intervention des pompiers, nous avons du rester confinés dans les voitures, mais j’ai récupéré quelques photos prises depuis une fenêtre de la maison par un pompier.3458922790009_829897307170853_1934391132_o(1)

Ce qui est étonnant, c’est que personne n’a remarqué d’attaque sur des ruchers dans le secteur, aucune prise dans les pièges que nous avions placés au rucher avant le frelon piégé le jour de la découverte du nid. La question à se poser c’est où les frelons se sont nourris pendant l’été? Vu la taille et la vitalité de la colonie, ils n’ont pas du manquer de nourriture. L’explication vient peut être de la grosse attaque de pyrale sur les buis du secteur. Les frelons ont eu des proies (chenilles et papillons) en abondance cet été dans le secteur. Et surtout des proies plus faciles à prélever que les abeilles.

De nombreuses observations dans le sud de la France confirment la prédation du frelon asiatique sur les larves de pyrale, comme sur cette vidéo filmée dans la région de Toulouse.

Un extrait d’un article Wikipédia qui confirme la prédation du frelon asiatique sur la pyrale:
« Dans les zones d’origine (Asie) une régulation naturelle s’est mise en place……. Néanmoins une prédation par Vespa velutina (frelon asiatique) est observée dans les zones où cette dernière espèce, elle aussi importée d’Asie, s’est implantée avant Cydalima perspectalis. L’implantation de Vespa velutina se propageant à partir du sud-ouest de la France vers le nord de proche en proche, c’est dans le sud-ouest que cette prédation est la mieux observée. Vespa velutina prélève plutôt des larves au stade précoce ; cependant, en cas de raréfaction de larves directement disponibles, il est capable de cisailler leurs cachettes de feuille et soie mêlées, pour en extraire les occupants (observé sur des larves mais pas des chrysalides). »

Le soucis, c’est que la pyrale risque vite de disparaitre, les buis ayant disparu, et que faute de nourriture le frelon s’attaquera alors à nos ruches, mais ça peut nous donner un peu de répit pour s’organiser.

Donc dans un premier temps, soyez tous vigilants, et signalez toute découverte de frelon asiatique au comité technique.

Pour le département de l’Ain:

par mail, le GASA: gasa.frelon@les apiculteursdelain.fr

par téléphone, GASA: 06 60 74 78 04, laisser le message

ou GDS 01: 04 74 25 09 91

ou FDGDON 01: 04 74 45 56 56

envoyez votre photo à l’adresse suivante en précisant le lieu de l’observation : gds01@cmre.fr

Le vétérinaire: pat.paubel@orange.fr

Et vous pouvez retourner sur l’article que j’avais mis dans le blog au printemps dernier où vous trouverez d’autres renseignements et documents à télécharger sur le frelon asiatique:

Lien vers l’article publié en mai 2017