Le rucher d’élevage de reines dans le bulletin municipal de Béard-Geovreissiat

Bulletin municipal beard 06 2016

Le rucher école d’élevage de reines de Béard en photos

ess1L’entrée du rucher

ess2

Le logo de la section, merci à Clément, à Marc et à Gérard pour leur investissement artistique et technique3Visite des ruches pour détruire les cellules royales

4Visites des ruchettes à remérer

56Recherche de la reine, la première née au rucher

7Vous la voyez vous? moi pas

8Ah la voilà, déjà en train de pondre, dans le cercle rouge

910Marquage en blanc, couleur 2016

11Clippage d’une aile

12Retour au travail, prête pour pondre 2000 œufs par jour

13Une belle reine de 2015 avec sa cour de jeunes abeilles

ess3

Dans la ruche éleveuse, contrôle des greffages de la séance précédente

1510 larves acceptées sur 13, sur chacune des barrettes, pas mal

16Deux ruchettes qui ont été remérées avec leur calendrier d’élevage

ess4

Le disque central du calendrier pivote autour de la punaise jaune, et en faisant coïncider le jour du greffage avec une larve d’un jour avec la date du mois, ça nous donne tous les renseignements sur l’évolution de la reine sans déranger la colonie.

Et si vous voulez venir changer vos reines ou apprendre à changer vos reines avec nous, vous trouverez tous les renseignement sur l’article suivant.

Projet de voyage en Croatie en aout 2016

Bonjour à tous,

Vous trouverez ici un nouveau projet de voyage pour les apiculteurs de l’Ain, en aout 2016.Je vous propose cette année la visite de la Croatie, autre pays de l’abeille Carnica.
Le voyage sera organisé comme les deux précédents par l’agence Slovène ApiRoutes.
Vous trouverez sur ce lien la proposition de voyage par Apiroutes:
Proposition de voyage en Croatie 2016

Bien entendu, cette proposition n’est qu’une première ébauche, à affiner. Je pense qu’il faudrait rajouter en milieu de séjour un passage dans une station thermale.
Contrairement aux deux premiers voyages, les trajets aller retours se feront en avion et non en bus, reste à définir le point de départ, Lyon, Genève ou peut être Dole. Le prix du vol n’est pas compris dans le prix proposé.
Pour la date, ça serait la première quinzaine d’aout.
Si vous êtes intéressés, merci de me contacter par mail: bomboy.yves@gmail.com
N’hésitez pas à faire des propositions de modifications, rien n’est définitif dans la proposition d’Apiroutes.

Abeille Carnica

Abeille Carnica

Parc National de Plitvice

Parc National de Plitvice

Transhumance sur les iles Kornati

Transhumance sur les iles Kornati

Dubrovnik

Dubrovnik

 

Comuniqué de l’UNAF – Loi Biodiversité et interdiction des néonicotinoïdes : mobilisons-nous !

Bonjour à toutes et à tous,
 Les débats du Sénat sur le projet de loi Biodiversité commenceront le 19 janvier. D’ici cette date, nous vous invitons à vous mobiliser largement !

Nous avons coordonné avec 13 autres organisations la rédaction de ces documents communs.

Un projet d’amendement ,  à télécharger  ici:  Proposition d’amendement au sénat

Rappel : le même amendement est soumis au vote citoyen sur la plateforme Parlement et Citoyens. C’est pour le moment l’amendement le plus plébiscité de la plateforme ! Merci à vous de le relayer largement dans vos réseaux et auprès de vos adhérents pour que les sénateurs ne puissent ignorer ce soutien populaire(marche à suivre pour voter dans le lien ci-dessous)
projet de loi pour la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysages

Un argumentaire sous forme de Vrai-Faux, visant à convaincre les sénateurs du caractère indispensable et urgent de cette interdiction et à contrer les arguments des opposants au texte, à télécharger ici:  Argumentaire Vrai Faux

Donc en résumé, l’UNAF vous invite à  voter et relayer l’amendement de la plateforme Parlement et Citoyens.

Interdiction néonicMerci à tous pour votre mobilisation.
Anne Furet
Chargée de projet « Environnement de l’Abeille »
Union Nationale de l’Apiculture Française
26, rue des Tournelles – 75004 Paris

Bientôt un rucher collectif à Ruffieu dans le Valromey

Pierre Broussard, adhérent du rucher du Haut Bugey, veut créer à Ruffieu un rucher collectif.
Pierre à exposé son  idée aux habitants du village.  En dessous un article du Progrès du 26 novembre.

IMG_20160106_0005Pierre recherche des essaims d’abeilles pour démarrer le rucher ce printemps. Si vous avez des colonies à vendre, vous pouvez le contacter au N° 04 79 81 46 44.

Modification de la procédure de déclaration des ruches

Tout apiculteur est tenu de déclarer chaque année les ruches dont il est propriétaire ou détenteur, en précisant notamment leur nombre et leurs emplacements (article 33 de la loi 2009-967 du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement et article 11 de l’arrêté du 11 août 1980 relatif au dispositif sanitaire de lutte contre les maladies des abeilles).

La Commission européenne a décidé d’harmoniser les périodes de recueil des déclarations de ruches dans l’ensemble des États membres de l’Union Européenne à compter de 2016 (règlement délégué 2015/1366 de la commission du 11 mai 2015 et règlement d’exécution 2015/1368 de la commission du 6 août 2015). Afin de répondre à cette nouvelle réglementation européenne, la Direction générale de l’alimentation a défini une nouvelle période de déclaration obligatoire: dès 2016, les déclarations réalisées au titre de l’année n le seront entre le 1erseptembre et le 31 décembre de l’année n.

Il est essentiel pour la filière apicole de se conformer à ces nouvelles dispositions européennes. Elles permettent :

  • L’obtention d’aides européennes dans le cadre du plan apicole européen (PAE) ; l’enveloppe communautaire est distribuée à chacun des États membres au prorata du nombre de ruches (3,575 millions d’euros en 2014/2015) ;
  • La gestion sanitaire du cheptel apiaire français ; la connaissance de l’emplacement des ruchers est d’autant plus importante que la menace d’introduction d’Aethina tumida en France suite à son arrivée en Italie en septembre 2014 persiste (un nouveau foyer à été découvert le 16 septembre 2015 dans ce pays).

Les déclarations 2015 sont closes depuis le 31 octobre 2015.

A compter du 1er septembre 2016, un site de télédéclaration rénové sera mis en place.

Pour les apiculteurs devant présenter un récépissé de déclaration de ruches actualisé avant le 1er septembre 2016 (ex : aides FranceAgriMer, aides à l’installation, mesures agro-environnementales et climatique, …), dans l’attente de la réouverture de Télérucher, il est possible de réaliser une déclaration par le formulaire CERFA  13995 de déclaration de détention et d’emplacement de ruches.

Téléchargez sur ce lien le formulaire Cerfa 13995-03

Le document rempli, est à envoyer par mail à l’adresse : telerucher.dgal@agriculture.gouv.fr ou par courrier à l’adresse : DGAL-Déclaration de ruches, 251 rue de Vaugirard, 75732 Paris cedex 15.
Un récépissé de déclaration de ruches est délivré en retour par mail de préférence ou par courrier.

 

 

Pollen de Noël

A Thoirette dans le Jura, le 24 décembre 2015 les abeilles récoltent déjà du pollen sur les noisetiers. Quand j’ai débuté l’apiculture en 1981, les premières pelotes étaient récoltées sur les noisetiers fin février ou début mars. Le réchauffement climatique?

 

Partout dans le monde des solutions existent

Lundi 21 décembre – 20h, centre culturel Aragon à Oyonnax, ciné débat autour du film:

« Demain »

De Cyril Dion et Mélanie Laurent

Projection suivie d’une rencontre-débat avec les membres de la nouvelle association:

Colibris Haut Bugey.

logo


affiche-Demain-le-film

Et sur ce lien le dossier de presse du film

Abeilles de Thailande, suite

Des nouvelles des abeilles de Thailande, Chan notre guide de cet hiver qui nous a fait découvrir la forêt m’a envoyé quelques photos.

Maintenant  la pluie est revenue, c’est la saison des fleurs et les abeilles sont en plein travail.

DSCF7240DSCF7258DSCF7261DSCF7265

Les abeilles  Apis Dorsata sont revenues de leur migration et réoccupent dans les falaises les rayons que nous avions vus vides ce hiver.

DSCF7252DSCF7253DSCF7255

Et si les falaises sont occupées, pas de problème, le dessous d’un balcon fera l’affaire.

DSCF7238

Et pour votre prochain voyage en Thailande, je vous conseille un trek en forêt avec Chan, contact sur le lien:  http://www.trekkingthailand.com/

A la rencontre des abeilles de Thailande

Cet hiver, à l’occasion d’un séjour en Thaïlande, nous avons découvert d’autres abeilles, une autre apiculture.

Nous nous sommes rendus au nord ouest de la Thaïlande, dans la région de Mae Hong Son, proche de la frontière avec la Birmanie. Très montagneuse, c’est la province la moins densément peuplée du pays (20 habitants au km²).

En rouge la province de Mae Hong Son

En rouge la province de Mae Hong Son

Départ pour l'aventure

Départ pour l’aventure

La forêt de la province de Mae Hong Son

La forêt de la province de Mae Hong Son

Arrivée à l’aéroport de Mae Hong Son, dans le hall un énorme bloc en béton rempli de sable, et un panneau indiquant « Clear Gun ». C’est pour demander aux passagers de décharger leurs armes à feu avant de monter dans les avions. Ça doit être le vigipirate du coin. Étonnant.

"Cjear Gun"

« Clear Gun »

Arrivée de nuit à Mae Hong Son, avec ses temples au bord du lac.

Wat Chong Kham et Wat Chong Klang.

Wat Chong Kham et Wat Chong Klang.

Premiers pots de miel sur un marché

Premiers pots de miel sur un marché

Le lendemain première rencontre avec les abeilles asiatiques, Apis Dorsata.

Les abeilles géantes (Apis dorsata) sont des abeilles migratrices qui vivent dans le sous-continent indien. Elles peuvent avoir un comportement agressif. Elles produisent du miel, mais ne sont pas domestiquées.

Leurs nids sont principalement construits dans des endroits exposés loin du sol, sur des branches d’arbres et sous les surplombs des falaises, et parfois sur des bâtiments. Apis dorsata, qui n’a jamais été domestiquée, est une abeille défensive car elle n’utilise pas de cavités fermées pour la nidification. Chaque colonie se compose d’un seul rayon vertical (parfois de près d’un mètre carré) suspendu au-dessus, et le rayon est généralement couvert par une masse dense d’abeilles en plusieurs couches. Lorsqu’elles sont dérangées, les ouvrières peuvent présenter un comportement défensif connu sous le nom de « ondulation de défense ». Les abeilles de la couche externe, ramènent leur abdomen à 90 degrés vers le haut et les secouent de façon synchronisée. Ceci peut s’accompagner d’un frottement des ailes. Le signal est transmis aux ouvrières proches qui adoptent également cette posture et créent ainsi un effet visible et sonore  d’« ondulation » sur ​​la face du rayon, de manière presque identique à une vague de spectateurs dans un stade bondé.

Ces abeilles sont tropicales et dans la plupart des endroits, elles migrent de façon saisonnière. Certaines données récentes indiquent que les abeilles reviennent nidifier sur le même site, même si la plupart sinon la totalité des ouvrières d’origine peut être remplacée lors du processus. Le mécanisme de rétention de la mémoire demeure incompris. En dépit de sa nature agressive, cette espèce est traditionnellement utilisée comme source de miel et de cire d’abeille par les peuples autochtones dans une pratique connue sous le nom de chasse au miel. (source wikipédia)

Apis Dorsata, butinage

Apis Dorsata, butinage

Apis Dorsata, récolte de pollen

Apis Dorsata, récolte de pollen

Apis Dorsata, récolte de pollen

Apis Dorsata, récolte de pollen

Nous allons partir en forêt avec un guide local, Chan qui va nous faire découvrir d’autres espèces d’abeilles sauvages. En route nous nous arrêtons pour regarder de nombreux rayons d’Apis Dorsata dans une falaise. Ces nids sont vides, les abeilles ne sont pas encore rentrées de leur migration.

Au centre notre guide Chan

Au centre notre guide Chan

Grands rayons d'Apis Dorsata

Grands rayons d’Apis Dorsata

Nombreux rayons de toutes dimensions

Nombreux rayons de toutes dimensions

Puis en forêt, Chan va nous montrer les échelles fixées au tronc des arbres et qui vont servir aux chasseurs de miel  pour faire leur récolte. Certaines montent à plusieurs dizaines de mètres.

La forêt

La forêt

 

Echelle en bambou fixée sur le tronc d'un arbre par des chasseurs de miel

Sur la droite du tronc, échelle en bambou fixée sur le tronc d’un arbre par des chasseurs de miel

Une autre échelle

Une autre échelle

DSC_0024

Détails de la fixation du bambou sur le tronc

Détails de la fixation du bambou sur le tronc

"Clou en bambou"

« Clou en bambou »

L' échelle a disparu, il ne reste que les pointes en bambou, "avalées" par l'écorce de l'arbre

L’ échelle a disparu, il ne reste que les pointes en bambou, « avalées » par l’écorce de l’arbre

Décidément, nos ruches Dadant sont quand même bien pratiques, je ne me vois pas monter à 30m de haut sur des échelles pareilles pour récupérer quelques kilos de miel défendu par des milliers d’abeilles en furie!!

Chan va ensuite nous montrer des nids d’abeilles sans dard, qui vivent dans des arbres creux et protègent l’entrée de leur nid avec un  curieux tube fait de cire et de propolis. Ces abeilles produisent un miel parfois récolté. Elles appartiennent probablement au genre Trigona, mais si un spécialiste pouvait me confirmer l’espèce….

Entrée de nid circulaire

Entrée de nid circulaire

On voit les gardiennes protégeant l'entrée

On voit les gardiennes protégeant l’entrée

Une autre espèce, l'entrée est longue et étroite, à demi cachée dans les feuilles, et les gardiennes

Une autre espèce, l’entrée est longue et étroite, à demi cachée dans les feuilles, et les gardiennes

Une autre entrée bien visible sur un tronc

Une autre entrée bien visible sur un tronc

Et une vidéo montrant le départ des butineuses au travail.

Passionnante visite en forêt avec Chan, qui connaît parfaitement la région, sa faune et sa flore. A l’occasion d’un voyage en Thaïlande, n’hésitez pas à faire un trek avec lui, vous ne le regretterez pas. Contacts sur le lien suivant:

http://www.trekkingthailand.com/

Ensuite, visite du village de Ban Rak Thai, sur la frontière avec la Birmanie. Ce village est peuplée par une ethnie originaire de Chine, et qui cultive du thé dans les montagnes environnantes. Nous trouvons dans les commerce du « wild honey », miel d’Apis Dorsata ramassé dans les montagnes des environs par des chasseurs de miel.

Ban Rak Thai et son lac

Ban Rak Thai et son lac

Miel sauvage

Miel sauvage

Miel sauvage

Miel sauvage

miel sauvage

miel sauvage

Retour plus au sud, à Chiang May où nous allons visiter la Supha Bee Farm. C’est une très grosse exploitation qui travaille avec des Apis Mellifera, la même abeille que nous. Malheureusement, ce n’est pas la saison apicole, et l’apiculteur a pris des vacances. On nous laisse quand même visiter l’exploitation.

L'entrée de la ferme apicole

L’entrée de la ferme apicole

DSC_0314

Une belle gardienne

Une belle gardienne

Le musée apicole

Le musée apicole

Ruchettes de fécondation

Ruchettes de fécondation

Abeilles Buckfast?

Abeilles Buckfast?

Le magasin de vente de produits apicoles

Le magasin de vente de produits apicoles

Gelée royale congelée

Gelée royale congelée

Et pour terminer, une belle leçon d’apiculture en vidéo: voyant que je m’approchais très près des ruches, une dame travaillant dans l’entreprise est venue nous demander si nous étions apiculteurs et si nous voulions voir ouvrir une ruche. Un monsieur qui jardinait à posé ses outils, et sans enfumer, sans protection a ouvert une ruche et a sorti les cadres pour nous montrer la reine qui rentrait de son vol de fécondation, l’ endophallus du dernier mâle l’ayant fécondée encore attaché à l’abdomen. Je crois que nous avons encore une belle marge de progression dans nos élevages de reines avant d’atteindre une pareille douceure avec nos abeilles.